Asea, agence experte en Achats Responsables, est le principal évaluateur du label Relation Fournisseurs Achats Responsables.

Parmi les entreprises évaluées par Asea, le Crédit Agricole, qui figurait parmi les invités d’Olivia GRÉGOIRE le 21 juillet dernier. Lors de cette réunion dédiée aux entreprises labellisées, le Crédit Agricole s’est vu féliciter par la Secrétaire d’État chargée de l’Économie sociale, solidaire et responsable auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance qui souhaite faire de ce label RFAR un véritable outil de relance économique.

La démarche achats responsables du groupe Crédit Agricole est ambitieuse et solide et Asea est fière de participer chaque année à cette dynamique, comme le rappelle Michel AUGÉ, directeur RSE du groupe.

 

Nous nous soumettons tous les ans à l’examen bienveillant mais challengeant d’un évaluateur externe, Annie Sorel de l’agence ASEA.

Michel Augé, groupe Crédit Agricole

Article à lire sur le site du Crédit Agricole.

Pour accompagner les entreprises du transport dans leur performance environnementale, Asea votre agence d’éco-achats vous propose une nouvelle formation : « transports et mesure des gaz à effet de serre »

Donneurs d’ordre de prestations de transport : il est temps de décarboner votre supply chain !

Ces 2 modules de formation d’une demi-journée chacun sont conçus pour être interactifs et collaboratifs.

Public concerné :

  • les équipes supply chain, logistique ou transport des chargeurs /donneurs d’ordre
  • les transporteurs qui veulent débuter une démarche de réduction de leurs impacts environnementaux

Animatrice : Jenny Bourhis, experte achats responsables et environnement

Programme :

Module initial

  • Comprendre les grands enjeux environnementaux des transports
  • Appréhender les bases de la règlementation sur les émissions GES du transport
  • Maitriser les impacts des différents modes de transport

Module de perfectionnement

  • Fiabiliser son reporting des émissions CO2 du transport
  • Lancer une démarche d’appel d’offre transporteur avec un volet de sélection environnement

Prochaines dates :

Module initial :  jeudi 22 juillet am, lundi 30 août pm

Module de perfectionnement :  vendredi 23 juillet am, mardi 31 août pm

Prix par module et par personne : 600 € HT

Contactez-nous si vous souhaitez organiser d’autres sessions, notamment avec des groupes déjà constitués : contact@ecoachats.com

 

Verbatim d’un client ayant suivi la formation « Transports et mesure des gaz à effet de serre » :

“Formation intéressante, dynamique, participative, merci !”

Fin mars 2021, la Médiation des Entreprises a remis à Mme Olivia GRÉGOIRE, Secrétaire d’État chargée de l’Économie sociale, solidaire et responsable, un rapport sur d’évaluation pour le développement du label RFAR (Relations Fournisseurs et Achats Responsables).

Adossé à la norme ISO 20400 Achats Responsables, ce label traite de l’équilibre et de la qualité des relations entre donneurs d’ordre et fournisseurs pour garantir des achats « à impact positif ». La Secrétaire d’État souhaite déployer rapidement, à large échelle, le label RFAR, dans le contexte du plan de relance de l’économie.
Un tel déploiement permettra de :

  • Placer la qualité des relations clients-fournisseurs dans une démarche structurée de responsabilité et de performance contribuant aux objectifs de France Relance : impact territorial et relocalisation, transition écologique et économie circulaire, diffusion de l’innovation, etc.
  • Optimiser la création de valeur et les bénéfices économiques d’un pilotage efficace de la fonction achats.
  • Valoriser la solidarité économique dans les chaînes d’approvisionnement, notamment en matière de respect des délais de paiement.

À ce jour, 52 entreprises, de toutes tailles et de toutes sortes de secteurs d’activité, ont obtenu le label RFAR.

Asea, l’accompagnement privilégié des labellisés

Parmi elles, 38 entreprises labellisées ont été évaluées ou accompagnées dans leur démarche RFAR par Asea, agence d’éco-achats. Nous sommes donc parfaitement en phase avec la démarche de Mme Olivia GRÉGOIRE et serons ravis de continuer à accompagner les entreprises vers ces bonnes pratiques.

De l’avis général, le déploiement large du Label ne doit pas, pour autant, dénaturer l’exigence de la démarche.
Conformément à la conception du Label – incitation à la performance et une mesure de progrès, la Médiation renforcera les étapes du parcours de la Charte actualisée vers le Label. Une démarche dans laquelle Asea s’inscrit également et peut accompagner les entreprises.

Asea délivre également des attestations de maturité vis à vis de la norme ISO20400, avec le référentiel du label RFAR.

 

Contactez-nous pour en savoir plus et pour découvrir comment rejoindre les entreprises labellisées.

La crise sanitaire de 2020 a renouvelé la pertinence de notre mission.

Plus que jamais, nous souhaitons relever les défis qui nous attendent (relocalisation, décarbonation, préservation de la biodiversité) pour continuer à impacter positivement l’écosystème des achats et leur chaîne de valeur.

En 2021, nous renforçons notre positionnement en nous rapprochant du cabinet A2 Consulting, dont la raison d’être « le conseil responsable » permettra naturellement :

  • de pérenniser notre mission
  • de développer des moyens et de nouvelles expertises
  • de déployer des synergies avec des offres sur la finance durable et l’investissement socialement responsable
  • Retrouvez ici le Communiqué de Presse 210106-CP-A2-Consulting-Asea-RSE
  • Le réseau Alliance Paysage est un réseau de près de 120 Artisans paysagistes indépendants au service des particuliers, présent dans toute la France
  • J’ai eu le plaisir d’animer une conférence  sur la RSE et les achats responsables pour les adhérents du réseau.
  • Sensibles à ces sujets, ils souhaitaient mieux comprendre les enjeux pour mieux communiquer avec leurs clients et répondre ainsi aux attentes citoyennes qui se sont exacerbées depuis la crise sanitaire.
  • Ravie d’avoir pu à cette occasion approfondir tous les enjeux liés à la biodiversité et d’avoir pu proposer des pistes concrètes pour acheter plus responsable :  produits, labels spécifiques, démarche zéro-déchet, démarche zéro plastique,…
A revoir replay du webinar du 4 juin : Achats de produits de santé, quels enseignements tirer de la crise?

La crise du COVID19 a révélé la forte dépendance de la France sur des produits sanitaires et pharmaceutiques vis-à-vis de l’import.

La coopération entre entreprises, la solidarité et la relocalisation ont fonctionné pendant les premiers mois de confinement, ont-elles suffisamment infléchi les tendances ?

Des échanges avec les autres experts internationaux pour savoir comment ils ont géré la crise et quelles sont pour eux les opportunités achats responsables pour une supply chain efficace,ont permis de partager une problématique commune;la dépendance de nos pays, la relocalisation,es bonnes pratiques et solutions envisagées.

A suivre pour actions mises en place dans quelques mois.

Avec

Neil Hind (Greater Manchester NHS Procurement Programme)

James Cadman ( Lead Consultant, Action Sustainability) du Royaume-Uni

Tanya Harris, Health care procurement expert, Australia

Le webinar a été amimé par Shaun McCarthy OBE, Director Action Sustainability

L’article Achats responsables : et si vous adoptiez la norme ISO 20400 ? a été  publié dans le dossier Les Echos Executive : Sept leviers pour rendre votre entreprise citoyenne. le 15 juin 2020.

Retrouvez ici le replay du webinar organisé   pour tenter de répondre à la question que tout le monde se pose: “Et après?

Quels enseignements les directions achats vont-elles tirer de cette crise pour bâtir une nouvelle politique achats et construire une meilleure relation fournisseur. Quelle gestion du risque ? Quel plan de continuité établir ?
Webinar animé par Aude Guesnon,Aude Guesnon, rédactrice en chef der Décisions Achats

Intervenants :

– Frederic Thielen, expert achats, KPMG, (ex directeur achats)
– Bertrand Pouilloux, Directeur des Achats, ENEDIS
– Nathalie Saint-Martin, Purchasing Vice President, FAURECIA GROUP
– Annie Sorel, Vice-Présidente, OBSAR

Asea a été créée en 2008 il y a tout juste 12 ans pour développer les achats responsables et changer les pratiques des acheteurs.

Le métier des achats avant

Je connais bien l’évolution du métier des achats. Depuis les années 1990 pour augmenter les marges il fallait délocaliser. J’étais directrice des achats pour les opticiens Krys et on me demandait d’aller acheter en Chine.J’étais navrée pour les lunetiers français notamment qui se trouvent dans le Jura car je suis née dans le Jura. Je n’ai pu malheureusement en sauver que quelques-uns, et aujourd’hui la plupart des lunetiers vont travailler en Suisse.

Puis après, en tant que Directrice des Achats dans la fast fashion, Kiabi, j’ai connu aussi le sourcing dans tous les pays à bas coûts avec à chaque fois la pression des bas prix, le dumping social et la sous-traitance en cascade qu’on ne maitrise pas.

Le challenge en créant Asea : développer une pratique des achats qui fasse sens avec mes valeurs

Il s’en est passé des choses en 12 ans : de nombreuses initiatives d’achats durables, d’achats plus écologiques, d’achats équitables, d’achats solidaires ou socialement responsables regroupées désormais sous le terme achats responsables.

J’ai eu le plaisir de voir au fil de ces années les préoccupations des entreprises varier de la protection de l’environnement, à l’inclusion des personnes éloignées de l’emploi, au développement de leurs territoires, aux réflexions sur le gaspillage et l’économie de ressources. De plus en plus d’entreprises publiques et privées modifient leurs pratiques, c’est cela qui me rend le plus fière de mes engagements de pionnière sur le sujet.

La Charte des Relations Responsables avec les Fournisseurs est née de la crise financière de 2008, aujourd’hui plus de 2000 entreprises ont signé cette charte et plus de 47 entreprises sont labellisées Relations Fournisseurs et Achats Responsables. C’est une belle initiative française sur la reconnaissance de la maturité achats responsables par la Médiation des Entreprises et le Conseil National des Achats pour l’attribution de ce label. Asea est aujourd’hui le principal cabinet évaluateur de ce label en France.

Mes engagements dans des thinks tanks ou associations

D’abord à l’ObsAR, l’Observatoire des Achats Responsables dont je suis Vice-Présidente, pour faire avancer ce sujet en développant des outils et des instruments de mesure. L’ObsAR qui a été à l’initiative d’une norme ISO internationale sur les achats Responsables, la norme ISO 20400 dont j’ai été contributrice au niveau international pendant toute sa conception et qui est sortie en 2017.

Aujourd’hui 24 avril marque l’anniversaire de l’effondrement du Rana Plaza en 2013 qui a coûté la vie à plus de 1000 ouvrières et ouvriers textile, une des raisons qui m’a fait m’engager dans le processus de construction de la norme ISO20400 au niveau international. J’anime d’ailleurs depuis 2017 un site international pour promouvoir les bonnes pratiques de la norme ISO20400.org sur lequel vous pourrez découvrir de nombreuses ressources.

Puis en tant que partenaire et expert du Comité 21, sur les sujets de commerce équitable avec l’association Commerce Equitable France et sur les sujets de handicap et d’insertion avec Handeco Pas@Pas.

L’influence de la réglementation

Depuis 2016, les lois sur le devoir de vigilance, Sapin II, l’économie circulaire, les amendes de la DGCCRF pour les retards de paiement obligent les entreprises à être plus vigilantes et plus responsables vis-à-vis de l’ensemble de leur chaine d’approvisionnement.

Depuis 2019, la loi Pacte incite les entreprises à prendre en considération les enjeux sociaux et environnementaux au même titre que les enjeux économiques

C’est à ce titre qu’Asea, attentive à ses parties prenantes et à son impact sociétal depuis sa création en 2008, a inscrit sa raison d’être Créer de la valeur par les achats responsables et sa mission dans ses statuts.

 Les enseignements de la crise COVID19

La crise actuelle du COVID19 contextualise le sujet de la maîtrise des risques et de la dépendance de notre industrie vis-à-vis de certains pays .Les entreprises parlent aujourd’hui de dé-globalisation , de re-régionalisation et surtout de multi-localisation .

Une certitude, les entreprises qui seront servies en premier par leurs fournisseurs seront celles qui auront su développer des relations équilibrées et responsables avec leurs fournisseurs, c’est donc plus que jamais payant de privilégier la coopération à la compétition.

Mais il ne faut pas oublier les enjeux du réchauffement climatique, du recul de la biodiversité, du vivant et de la responsabilité des entreprises sur toute leur chaine de valeur : sur les fournisseurs en amont, sur les comportements que les biens produits en aval induisent, sur le devenir à long terme de ces biens (recyclage, traitement des déchets), sur tout le cycle de consommation des produits et services de plus en plus présents à l’esprit des consommateurs.

C’est pour cela qu’il faut continuer à démontrer comment les acheteurs peuvent prendre en compte dans leurs achats les externalités ( impacts sur l’environnement, sur la biodiversité, sur les hommes) qui ne leur sont pas facturées pour le moment mais qui le seront sans doute un jour. C’est tout l’objet de la méthode de calcul en coût du cycle de vie décrit dans la norme ISO 20400 . Asea reste très engagée sur ce challenge en menant des groupes de travail avec l’ObsAR sur ce sujet et pour continuer à démontrer qu’acheter responsable c’est être performant.

Espérons ensemble que cette crise sera un déclencheur de changement pour aller vers plus de responsabilité sociétale.

Pour en savoir plus sur comment acheter responsable et développer de la valeur, n’hésitez pas vous appuyer encore plus sur la norme ISO20400 qui est un formidable outil, à nous contacter, à voir nos vidéos sur notre site www.ecoachats.com.

Pour célébrer les 10 ans de la charte Achats et Fournisseurs responsables,

Schmidt Groupe a accueilli le 5 mars près de 70 responsables d’entreprises :

– pour témoigner de leur engagement dans les Achats Responsables et la RSE

 -pour partager les bénéfices de cet engagement

-pour motiver de nouvelles entreprises à signer cette charte.

19 entreprises se sont ainsi engagées dans la démarche par la signature de la Charte en présence de Jean-Luc Baras, Président du Conseil National des Achats et Pierre Pelouzet Médiateur des Entreprises.

Une vraie fierté pour Schmidt Groupe, ravi de partager ses pratiques et d’entraîner d’autres entreprises dans une démarche positive pour tous : collaborateurs, fournisseurs et bien sûr clients !

Belle cérémonie qui s’est tenue sur leur site de Sélestat, le jeudi 05/03. Et grand plaisir de participer à  la visite d’usine de Sélestat.

Fière et honorée d’avoir Schmidt Groupe comme client. Un label Relations Fournisseurs et Achats Responsables amplement mérité. Les achats responsables véritablement dans l’ADN du Groupe