Intégrer la responsabilité sociétale dans leur processus d’achat et en faire un atout compétitif, c’est ce que propose aux entreprises la nouvelle norme internationale ISO 20400;

Retrouvez cet article paru dans PNP, le magazine des Professionnels de la Papeterie , en avril 2017.

Cliquez   ici   article-pnp-avril-2017

J’ai le plaisir de   partager avec vous une présentation de la   norme ISO20400 réalisée avec la communauté ISO20400.org, disponible en différentes langues: français, anglais, espagnol.

La norme ISO20400 est une formidable réussite portée à  l’international par la France:

-forte participation internationale sur les 6 continents

-nombreuses   liaisons constructives avec les plus grandes organisations internationales pertinentes sur ce thème

-aboutissement du projet en 4 ans

-avec un niveau de consensus proche de l’unanimité.

-et à  la fin un texte universel, synthétique , compréhensible par les opérationnels de toutes sortes d’organisations publiques et privées.

La communauté ISO20400.org a le plaisir de partager une présentation commune de la   norme:

-en français iso-20400-presentation-detaillee-fr

-en anglais iso-20400-detailed-presentation

-en espagnol clean_iso_20400_-_presentacion_detallada_espanol

img_20170420_174859nimg-20170425-wa0012-2img_20170420_173719logo-obsar_news-26-maic93gee1xoaacuab

L’Assemblée Générale annuelle de l’ObsAR s’est tenue le  jeudi 20 avril 2017.

Et nous étions particulièrement fiers de pouvoir présenter la nouvelle norme ISO 20400 qui sortait le jour même en anglais.

Olivier Coustaury de Total et moi-même, membres   des délégations françaises et internationales avons présenté la norme ce soir là .

 

Vous pouvez retrouver cette présentation ici.iso20400-presentation-ag-obsar2017

 

La norme ISO 20400 est une formidable réussite portée à  l’international par la France.

L’ObsAR a été particulièrement moteur en pilotant la norme française achats responsables de 2010 à  2012 et en conduisant ce projet à  l’international depuis 2013.

Jacques Schramm , fondateur et 1er Président de l’ObsAR pilotait les travaux internationaux.

Guy Isimat Mirin, fondateur et vice Président de l’ObsAR pilotait la délégation française

Annie Sorel,   administratrice de l’ObsAR   représentait l’ObsAR dans les réunions françaises et internationales.

Olivier Coustaury, administrateur de l’ObsAR représentait TOTAL dans les réunions internationales.

 

 

img-20170425-wa0003-2

 

 

 Regardez nos mines réjouies… Après 4 ans de travaux dans les comités miroirs français ( plus de 30 réunions) et dans les réunions internationales (6 réunions d’une semaine à  chaque fois), nous sommes ravis de l’aboutissement de nos travaux.

Félicitations à  toutes les équipes des délégations ISO 20400 présentes à  Rio ou ailleurs pour cet excellent travail..dans la bonne humeur..enfin souvent..

Congratulations to the fantastic members of ISO 20400 delegations for the great job. We did it!

ISO 20400 is available in english since April 20th 2017 Iso Store

Et   en français sur la boutique Afnor

Un Forum dynamique, témoin du progrès des achats responsables

Le Forum des Achats responsables a eu lieu le 7 mars dans les locaux du restaurant « La Gare  » à  Paris. Plus de 400 personnes y ont participé.

forum-ar

Evidemment, c’est la norme ISO 20400 qui a eu d’entrée la vedette, avec sa présentation par Isabelle Lambert (Afnor), Jacques Schramm (Président du CP de l’ISO) et Guy Isimat-Mirin (Président de la délégation française).

jacques

Puis Olivier Coustaury (Total) et Pascale Vernière (Michelin, par video) ont témoigné de l’intérêt de la norme pour les entreprises, rejoints par Jérôme Lachaze (Directeur développement durable du Comité de candidature de Paris 2024), qui a témoigné de l’utilisation du référentiel ISO 20400 dans le dossier présenté par Paris pour des Jeux Olympiques responsables. Les prolongements de la norme pour l’évolution du label « relations fournisseur responsables  », évoqués par Pierre Pelouzet (sous sa double casquette ObsAR et Médiation), François Girard (CDAF) et Bruno Frel (Afnor) ont conclu cette séquence.

forum-2

 Autour des résultats du baromètre de l’ObsAR sur les thèmes des « nouvelles tendances achats  », ont été ensuite abordés les thèmes du coût global sur la durée de vie des produits (Annie Sorel), illustrés dans les domaines de la propreté (Evelyne Austruy, Crédit Agricole) et des transports (Philippe Payen, TK Blue Agency),

table-cout-global

puis de l’économie circulaire (Benoit Depoutot, SNCF, et Thierry Belon, Air France, avec François-Michel Lambert, Président de l’IEC). Ce dernier a été aussi interpelé sur l’éthique dans les achats (question d’actualité pour un député) en compagnie de François Nogaret (Mazars), de Frédéric Biffaud (3 M France) et de Bruno Frel (Afnor Solutions Achats).

g-brunaud

 Enfin, Gérard Brunaud a présenté les résultats du focus spécifique du baromètre de l’ObsAR sur les achats auprès du secteur protégé ou adapté, entrecoupés des commentaires de Jean Louis Garcia (Président d’Handeco), Olivier Debargue (France TV, Vice-Président de Pas@pas), Sébastien Citerne (UNEA), Serge Widawski (APF) et Vincent Leroux-Lefebvre (SAGE) et complétés par le témoignage de La Poste (Alice Gasnault, Anis Gazzah et Loan Chau) sur les achats d’interim d’insertion.

 forum-3

En conclusion de ce Forum très « riche  » d’interventions dynamiques, le jury de l’ObsAR a remis le trophée de l’entreprise responsable à  la représentante de Steelcase (recyclage de mobiliers de bureau) et son prix « coup de cœur  » à  celle de Praxy (gestion des déchets et recyclage de proximité) .

c3sfbrrw8aajjw6
Asea présentait les résultats du 6ème baromètre des achats   responsables de l’ObsAR le 2 février dernier au Beetop à  Paris.
“La maîtrise des coûts et des risques est donc le critère principal pour lequel les entreprises mettent en place une politique d’achats responsables. “L’un des objectifs de la norme internationale ISO 20400 sur les achats responsables, qui sera publiée dans quelques semaine, sera d’ailleurs la maîtrise des risques dans le processus achats”, rapporte Annie Sorel, membre du conseil d’administration de l’Obsar.”

Côté maîtrise des coûts, 71% des entreprises qui ont mis en place une politique d’achats responsables disent appréhender les coûts globaux des produits (dont 18% systématiquement). “Mais seulement 47% des acheteurs intègrent la fin de vie du produit”, nuance Gérard Brunaud. La norme ISO 20400 intégrera une méthode liée au cycle de vie (life cycle costing method) intégrant le coût global mais aussi les impacts des achats sur la santé, l’environnement, les emplois. “L’objectif sera de faire prendre conscience aux acheteurs d’avoir une vision plus large”, insiste Annie Sorel.

Retrouvez cet article sur : www.decision-achats.fr – “Achats responsables : la contrainte budgétaire est de moins en moins un frein”

Pour retrouver un extrait des résultats du baromètre barometre-obsar-2017-extraits
et le communiqué de presse cp-barometreachatsresponsables-obsar-2017
Retrouvez l’article de la lettre des achats article-lda-fev2016

Asea participe au 2ème Global Forum on Sustainable Procurement à  RIO le 5 décembre 2016

Avant le démarrage des travaux internationaux sur la norme ISO20400 qui dureront 4 jours, des experts du monde entier et des entreprises brésiliennes viendront témoigner et partager leur expérience sur la mise en place des achats responsables dans leur organisation et comment la future norme ISO20400 peut les aider lors de cette journée.

Plus d’éléments sur ce forum après Rio.

 

Asea est un cabinet évaluateur agréé pour le label Relations Fournisseur Responsables, membre de  la délégation française dans les réunions internationales sur la norme ISO 20400 Sustainable  Procurement et membre du CA de l’ObsAR.

Vous pouvez compter sur nous pour la convergence du référentiel du label avec la norme ISO 20400.

Retrouver le communiqué de presse

Retrouvez l’article sur https://www.lemoniteur.fr/article/achats-responsables- vers-une-convergence-des- referentiels-nationaux- et-internationaux- 31624174

Nous sommes très fiers de vous annoncer qu’Asea est partenaire du Programme Décennal des Achats Publics Durables.

Depuis Rio+20 (2012), les Nations Unies ont adopté un cadre décennal de programmation concernant les modes de consommation et de production durables (10YFP). Ce cadre vise à  accélérer le passage pour atteindre le Programme de développement durable à  l’horizon 2030 (ODD 12) en soutenant par exemple les politiques et initiatives régionales et nationale, ou encore en proposant une plateforme d’échange pour le partage de connaissances et des expériences, etc. Le secrétariat du 10YFP est assuré par le PNUE
Le programme des Achats Publics Durables est un des 6 programmes de ce cadre décennal (10YFP). Il a pour principaux objectifs de sensibiliser les acteurs aux achats publics durables et de les accompagner pour la mise en œuvre sur le terrain.

Nous sommes 100 partenaires de ce programme à  travers le monde, répartis dans plus de 30 pays, composés d’organisations internationales, d’ONG, d’entreprises privées, et d’experts consultants.

Asea souhaite contribuer à  développer les impacts positifs de la mise en place de bonnes pratiques dans le cadre des achats publics durables et s’implique dans un premier temps sur la facilitation d’accès des TPE/PME aux marchés publics.

La réunion internationale qui s’est tenue à    Sydney du 2 au 6 mai 2016 a permis d’aboutir à  un texte plus mature et plus opérationnel. La norme est désormais plus lisible et une attention plus grande a été accordée aux spécificités des PME.

Les concepts-clés ont été clarifiés et sont désormais alignés avec les référentiels UN/OCDE et ISO31000 (due diligence, grievance mechanisms, définition des risques prenant en compte les opportunités, renforcement de la méthodologie des priority settings, ..).

Pour retrouver une vue d’ensemble de la norme, cliquez ici :fiche identité iso

La thématique clé du Coût global a été retravaillée et est désormais insérée dans le corps du texte de la norme : sa nouvelle appellation “Life cycle costing” préserve le contenu qui avait été précédemment négocié, et embrasse les impacts environnementaux et sociaux des achats tout au long du cycle de vie des produits   sur la supply chain en amont et en aval. Cette nouvelle définition est en convergence avec l’intégration des externalités positives et négatives sur la société et les préconisations des Nations Unies et a été adoptée à  l’unanimité.

Pour retrouver une vue du schéma “Life Cycle Costing” cliquer ici : life cycle costing

En terme de calendrier, une prochaine réunion internationale est prévue au Brésil début décembre 2016.

Suite à  cette réunion, il peut être décidé de passer en publication directe (échéance février/mars 2017) ou d’ouvrir la porte à  d’autres commentaires éditoriaux , auquel cas la norme serait publiée en Juillet 2017.